Sherbrooke, ville universitaire

Au centre du triangle technologique

D'après Vivre à l'étranger, le magazine francophone de la mobilité internationale, Sherbrooke «bénéficie d'une position stratégique au centre du triangle technologique que forment Montréal, Québec et la Nouvelle-Angleterre, nom historique que l’on donne à la région du nord-est des États-Unis.

À partir de Sherbrooke, il est possible d'accéder en moins de 4 heures de route à un marché de 130 millions de consommateurs couvrant le nord des États-Unis, ainsi que plusieurs provinces canadiennes. Ces atouts font que la région de Sherbrooke se classe au deuxième rang des régions exportatrices du Québec.»

La concentration du savoir

Sherbrooke se distingue de toutes les autres villes au pays par l'exceptionnelle concentration de ses activités universitaires et collégiales, toutes disciplines confondues. Multilingue, Sherbrooke est par surcroît reconnue pour la vitalité socioéconomique et l'esprit de collaboration qui l'animent dans le développement de ses créneaux de choix.

Sherbrooke fait cinq fois son poids en termes d'activité universitaire, avec 20 % de sa population aux études supérieures. Avec 60 % de son économie liée à l'économie du savoir, Sherbrooke se positionne de façon fort avantageuse en tant que cité universitaire intégrée, parmi un club sélect formé de peu de villes au monde.

La beauté de l'histoire

Sherbrooke est particulièrement attrayante parce qu'elle offre un cadre de vie enchanteur, une histoire unique et un environnement à mettre en valeur.  Grâce à cette dimension, Sherbrooke offre une qualité de vie et un contexte d'étude de première qualité. Elle attire par conséquent plus de 80 % de ses recrues de l'extérieur de la région.

En tant que ville universitaire, Sherbrooke constitue également une véritable pépinière de talents. Et au cœur de la ville, la vitalité étudiante irrigue profondément la vie sherbrookoise.

Sherbrooke, ville universitaire, présente enfin un environnement résolument ouvert sur le monde. Cette ouverture aux autres cultures s'effectue en offrant une formation exportable et en accueillant un nombre croissant d'entrepreneurs et d'étudiantes et d'étudiants étrangers.

L'essor et ses multiples visages

Les secteurs de la microélectronique et des technologies de l'information, de l'environnement, de la santé et des nouveaux matériaux sont en très forte croissance à Sherbrooke. L'activité industrielle y est aussi très dynamique et diversifiée : 18 secteurs y sont représentés sur un total de 20.

La région bénéficie également d'une main-d'œuvre qualifiée dont le taux de bilinguisme est l'un des plus élevés au Québec, soit près de 40 %. Les étudiantes et étudiants des collèges et universités locales sont une source considérable de main-d'œuvre à temps partiel, sans compter que les finissants contribuent à augmenter le bassin de main-d'œuvre de façon significative chaque année. Un bel exemple d'intégration de tous ces facteurs se trouve dans l'essor local de l'industrie des centres d'appels et de communication, qui recrutent facilement leur main-d'œuvre à temps partiel dans le bassin étudiant de la région.